AccueilFAQS'enregistrerConnexion



 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Accepté][Atra Bilis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Gouvernement
Messages : 4
Date d'inscription : 04/03/2015
MessageSujet: Accepté][Atra Bilis    Dim 8 Mar - 16:49

>> Nom & Prénom

Une image de 200*300 pixels.
Pseudonyme :  L'atrabilaire, le misanthrope..
Age: 25 automnes.
Sexe : Homme.
Race : Humain...

Groupe : Révolutionnaire
But particulier : Trouver une couronne pour sa tête.

Fruit du démon ou Aptitude que vous désirez posséder après votre validation : HDO + HDA + FDD de Monkey D Dragon.
Équipement : Sabre.

>> Physique

Commençons par le plus distinct, sa carrure. L’ancien membre du village  n’est pas un homme de grande taille, c’est un fait, cependant il détient des courbes sveltes et une musculature relativement fine ; cela lui permet notamment d’user de mouvements souples et véloces avec beaucoup d’aisance, et ce, à l’inverse de ses opposants.
Enfin, ses vêtements sont aux antipodes de ses contemporains. Effectivement, l’ébène porte en permanence un falzar ainsi qu'un chandail de teinture noire. Au-dessus de ces habits se trouve une tunique ample à longues manches et à chaperon. Taillée dans un tissu noble, cette même tunique aux cirrus rouges est relativement austère.
>> Psychologie

Sibyllin, c’est ce que l’on retient essentiellement de cet homme. Et tenter de le comprendre est une tâche ardue.

Surnommé l'"atrabilaire" dû à sa dénomination "atra bilis" ou en d'autre terme « bile noire ». Mais il n'y a pas que cette raison, cet homme est un misanthrope assez étrange. Sociopathe depuis son enfance, l'ami du genre humain n'est pas du tout son fait en soit. En réalité, il tient l'idée de rompre ses liens avec le monde en voyant les incapables  qui sont d'un comique extravagant. Depuis, c'est une personne qui s'emporte assez vite et pour rien même contre ses amis. Cette image du gouvernement lui donna aussi une idée reçue, celle de devenir révolutionnaire.

Orphelin depuis son plus jeune âge, Atra n’a jamais connu l’amour inconditionnel de parents. Il a toujours vécu seul, dans une solitude térébrante. En conséquence, l'atrabilaire s’est accroché à son peuple. Il est évident qu’il a noué de forts liens avec ses camarades, avec le temps, ses sentiments se sont intensifiés, jusqu’à ce que l’ébène veuille les suivre jusqu'au bout. Mais son manque d’assurance agissait telle une barrière ; le  révolutionnaire ne trouvait pas le courage de l'avouer.

Soif de donner un sens à sa chimère, le renégat s'est aventuré dans un travail visionnaire et consciencieux à la fois. Tel un orfèvre qui sculpte la gemme pure, l’homme aux différentes facettes érige son utopie. L’adage de son véritable précepteur lui donne la capacité d’avancer au-delà des frontières éthiques.

Il est doté d'une intelligence effroyable, comme il a pu le démontrer à maintes reprises à des villageois ou encore ses compatriotes. Si en substance il n’est qu’un monstre apparent, notre homme est avant tout un des nombreux martyrs d’une société carnassière.

Le balafré est plutôt un loup solitaire, serein, calme, détaché, désinvolte voire même apathique. Il est toujours indifférent, impassible et reste stoïque à n'importe quelle violence verbale. Il cherche toujours une excuse bidon pour justifier ses retards, son atermoiement. Il est plutôt sérieux lorsqu'il s'agit d'une mission, des situations plutôt tendues. Il garde son sang-froid et laisse passer les codes de la loi avant tout, même devant un coéquipier.

Nous pouvons  aussi dire qu'il est froid, d'ailleurs, cet aspect glacial n'est pas une façade, puisqu'il est comme ça depuis ses premières années sans laisser un autre visage ou se camoufler derrière un masque.

En effet, on retrouvait souvent le côté du tableau trop ténébreux, un aspect gardé depuis cette grande guerre qui a sûrement marquée l'histoire depuis le temps.
>> Biographie

Sur une plaine rase, sous une journée aux nombreuses brises ouatées, un homme se tenait sur une lice bordée de milliers de cadavres. Sibyllin, voilà ce qu'était ce survivant. L'aurore de sa maladie du dégoût de l'humanité avait, déjà, prit contrôle de sa psychologie. Cinq des plus grands clans avaient pour objectif de se battre à mort sur une seule arène : une lande purifiée par les flammes. Le feu me direz-vous? que sais-je ! par ailleurs, un indice peut être évoqué ; les déflagrations ont causées multiples ravages sur cette terre qui était, auparavant, vierge.

Un homme, à la physionomie cadavéreuse, se tenait sur une plaine dévastée par les explosions. De nombreux corps inanimés rendaient le sol quasiment invisible. Des morts à chaque coins de la zone, celle-ci était recouverte entièrement. Il faudrait déterrer l'événement pour expliquer ce qui s'était passé.

« Ici, les armes font la loi... Nous recherchons la paix, la pitié et j'en passe. Meâ-culpâ », dit-il tout en relevant son faciès face au ciel.  Le vent combattait les rayons du Soleil, quant à lui, restait le plus dominant sur la zone. La fraîche brise percuta avec délicatesse le faciès opalin, venant, par la suite, s'engloutir dans les méandres de la crinière de l'homme.

Quelques semaines plus tard, ...


[...] « Je suis sorti comme un champignon. Le passé fut difficile, évidemment, je ne peux le nier. En réalité, je savais que j'aurai dû me focaliser sur leur chef, mais c'était une erreur de ma part. Maintenant, Dieu m'a laissé la vie, Lui qui est le plus Grand Pardonneur des péchés. Je suis déterminé à diriger mon village, désormais. Une banlieue comme la nôtre peut devenir la plus redoutée. Je suis l'homme aliéné. »

Les termes philosophiques, sa marche noble, le regard vide, il était devenu une lumière enfermée dans les ténèbres. Il devint plus conscient que jamais, il était à semi-conscient. Il était comme noyé dans l'alcool, sa vue était brouillée par les désastres, les coups du passé, les flash de notre étoile, jusqu'ici tout va bien...

Comme les pierres lithographiques, notre homme était en retard. Il marchait longuement sur des cadavres, sur ses frères jusqu'à trouver la dépouille de celui qui lui avait donné un cadeau précieux : le coma, une sensation qu'il n'avait jamais essayé. Il déposa un regard indifférent sur celui-ci avant de retrouver son chemin vers le pays  le plus proche.

Pour lui, la race humaine s'est noyée, il avait connu une nouvelle maladie : le dégoût de l'humanité. C'était une colombe emballée.

Il trainait sa paire sur un asphalte sans fin, de plus en plus humide, il se rapprochait de son pays. Les villageois étaient tous terrifiés, car oui, il était tenu pour mort pendant un long moment.

suite inrp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gouvernement
Messages : 13
Date d'inscription : 04/03/2015
MessageSujet: Re: Accepté][Atra Bilis    Dim 8 Mar - 20:55

Accepté, on parlera de ton poste en mp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Accepté][Atra Bilis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Roman accepté par maison à compté d'éditeur
» Liste des chèques et tickets acceptés par Disney
» grandeur d'enveloppe acceptée-Poste Canada
» Editions Voy'el
» Mon roman recherche un bêta-lecteur !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Révolutionnaires :: Rejoindre les révolutionnaires.-